Couverture à haut débit : la Suisse reste leader européen

Berne, le 20 juin 2019 – La Suisse se classe parmi les trois premiers pays européens en termes de couverture à haut débit. Cette position de leader est la conséquence de la forte concurrence dans le domaine des infrastructures et des grands investissements en ré-sultant dans l’infrastructure suisse à haut débit. C’est ce que montre l’étude «Broadband Coverage in Europe 2018» de la Commission européenne, présentée lors de la réunion du comité de Fibreoptique Suisse. Ce dernier s’est réuni pour la première fois sous la direction de la nouvelle présidente Edith Graf-Litscher.

En comparaison européenne, la Suisse reste en tête dans le domaine de la couverture à large bande. Ce constat ressort de l’étude comparative «Broadband Coverage in Europe 2018», réalisée chaque année sur mandat de la Commission européenne et de Fibreoptique Suisse. Les chiffres suisses dé-passent la moyenne de l’UE pour toutes les technologies (fibre optique, câble, communications mo-biles). 

Avec plus de 98,0 % de connexions à haut débit de plus de 100 Mbits/s, la Suisse se classe en troi-sième position après Malte, pays à forte densité démographique, et les Pays-Bas (cf. graphique ci-dessous). En termes de couverture en fibre optique (Fibre-to-the-Home FTTH) aussi, la Suisse se situe au-dessus de la moyenne européenne (29,6 %) avec 30,3% de foyers raccordés.

Large bande passante – même en zone rurale
En comparaison internationale, la Suisse continue aussi d’obtenir la deuxième meilleure note pour la couverture NGA (Next Generation Access avec une couverture d’au moins 30 Mbit/s). Avec 99,0 %, la Suisse dépasse presque tous les pays européens (83,1 % en moyenne). La couverture NGA en zone rurale (densité : <100 habitants/km2) est de 93,9 % en Suisse, donc nettement supérieure à la moyenne de l’UE (52,3 %, cf. graphique ci-dessous).

Position de leader grâce à la concurrence des infrastructures
L’excellente position de la Suisse en comparaison européenne est le résultat d'une forte concurrence en matière d'infrastructure et des investissements importants dans l’infrastructure à haut débit qui en résultent. Directeur de la stratégie et de la communication de l’Association européenne des opé-rateurs de réseau de télécommunications et conférencier lors de la séance du comité de Fibreoptique Suisse, Alessandro Gropelli souligne également l’importance de ces investissements : «La Suisse est très bien positionnée en comparaison européenne. Elle devrait poursuivre sur la voie choisie et ainsi assurer que la réglementation continue à encourager les investissements». Il ajoute qu’ «avec l’évolution et la convergence continuelles en matière de téléphonie mobile, il devient de plus en plus important de disposer d'une infrastructure de réseau fixe bien développée afin de conserver le rôle de leader dans les réseaux numériques». 

Présidente de Fibreoptique Suisse depuis 2019, la conseillère nationale Edith Graf-Litscher (PS/TG) se réjouit de la contribution des membres de Fibreoptique Suisse à l’expansion réussie de l’infrastructure à haut débit en Suisse : «Des réseaux de télécommunications bien développés font désormais partie intégrante de l’infrastructure de base. Ils sont indispensables à l’attractivité de la place économique et au développement des communes urbaines et rurales. Nous continuons à avoir besoin – comme prévu dans la loi sur les télécommunications révisée – d'investissements substan-tiels dans les infrastructures.»

Etude Broadband Coverage in Switzerland 2018
Graphique Speed coverage by country / Coverage by technology


Contact / questions
Edith Graf-Litscher, présidente de Fibreoptique Suisse
+41 79 347 08 93 / edith.graf-litscher@parl.ch

Lorenz Jaggi, directeur de Fibreoptique Suisse
+41 78 635 69 18 / lorenz.jaggi@glasfasernetz-schweiz.ch
 

Communiqué de presse Etude Boradband Coverage in Europe 2016 (Anglais)
  • Hans Wicki
    Conseiller aux États PLR
    Hans Wicki

    Par rapport aux autres pays européens, la Suisse est très bien positionnée dans le domaine de la couverture à haut débit. Nous devons poursuivre sur cette voie et ainsi assurer une réglementation favorisant les investissements.